Imagerie thermique : les drones et les robots au service de la protection des soldats au sol

Imagerie thermique : les drones et les robots au service de la protection des soldats au sol

Jun 06 . 3min read

Les drones et robots jouent aujourd’hui un rôle majeur sur le théâtre des opérations militaires. Equipés de nombreux capteurs dont certains embarquent des technologies infrarouges, leurs performances permettent non seulement de faciliter certaines interventions mais surtout de renforcer la protection des soldats sur le terrain en améliorant leur capacité d’observation et d’évaluation sur les zones de missions, et ceci dans de multiples environnements.

En effet, ce qui permet de préserver des vies tout en facilitant la progression des troupes militaires, c’est de disposer d’une information rapide et fiable : connaître les positions de ses ennemis, savoir si la zone d’intervention est sûre ou être capable d’évaluer avec précision les menaces environnantes, de jour comme de nuit, par temps clair ou à travers fumées et brouillard, afin de réagir au plus vite et au mieux.

Alors comment la technologie infrarouge se met au service des hommes sur le terrain d’opérations militaires et comment elle participe à leur protection ? Nous vous décrivons ici les dernières innovations dans ce domaine.

 

Les robots et drones de surveillance et de reconnaissance

Les robots de  surveillance sont envoyés sur le terrain avant les troupes afin d’inspecter l’environnement et de détecter les éventuels dangers et menaces avant que les fantassins n’interviennent.

Ces robots de reconnaissance communiquent avec la base et transmettent des images en temps réel avec une vision infrarouge à 360°.

Ces équipements, qu’ils interviennent au sol (UGV pour « Unmanned ground Vehicle ») ou en vol (UAV pour « Unmanned Aerial Vehicle » souvent classifié sous le nom générique de Drone) ont pour objectif de sécuriser le terrain avant l’avancement des troupes. Ils permettent ainsi de préserver la vie des soldats lors d’opérations périlleuses de surveillance et de repérages.

Ces robots sont particulièrement utilisés en zone urbaine, dans des tunnels ou des zones difficiles d’accès.

Les robots de surveillance peuvent aussi être utilisés pour protéger des bases militaires ou des sites sensibles. Autonomes, ils sont capables d’effectuer des rondes sur environ 50 km, à une vitesse pouvant aller jusqu’à 18 Km/h. Dotés de capteurs infrarouges pour détecter tous types de présence ou d’intrusion, même la nuit, et couplé à de l’intelligence artificielle, ils remontent des informations précieuses et apprennent de leurs parcours pour devenir de plus en plus efficaces.

Certains de ces équipements autonomes terrestres d'observation sont de véritables robots tactiques dotés de canons. Cependant, ils ne fonctionnent jamais en autonomie totale, notamment pour la prise de décision de tir, quasiment toujours soumise à une décision humaine.

L’intégration d’un système optronique infrarouge, en favorisant ainsi leur vision de jour comme de nuit, limite les risques et permet d’apporter une réponse adaptée en fonction du type de menace. Ces robots armés sont plutôt destinés aux interventions en milieu urbain afin de limiter les risques pour les soldats.

ebook

Les capteurs abandonnés 

Ces capteurs sont lancés ou largués sur la zone de mission afin d’inspecter le terrain et de remonter des informations visuelles avant l’intervention des troupes. Ils sont capables de balayer à 360° la surface sur laquelle ils sont déposés. Encapsulés dans une coque solide et adaptée, elle leur permet de supporter la chute depuis des hélicoptères. Ainsi utilisés, les versions intégrant des capteurs infrarouges représentent une innovation d’usage destinée à protéger les soldats en sécurisant au maximum leur environnement d’intervention. Les capteurs disposent d’une durée de vie limitée et sont ensuite abandonnés sur place.

 

Les robots porteurs de charges

Egalement appelés robots mules, ces robots assistent les soldats en mission en les soulageant des lourdes charges qu’il convient de transporter. En effet, l’équipement complet du fantassin occidental atteint facilement les 40kg. Ainsi, le confort et la santé des hommes sont préservés et indirectement leur survie car ils sont ainsi mieux disposés à se défendre en cas d’attaque.

Ces robots, lorsqu’ils sont munis de capteurs infrarouges, peuvent également servir à évacuer les soldats blessés. En effet, ils sont capables de détecter une présence humaine même immobile et inconsciente grâce à la chaleur dégagée par le corps.

 

L’innovation  au service des troupes sur le terrain contribue largement à l’amélioration de leurs conditions de survie et de leurs performances. En effet, évoluer dans un environnement sécurisé facilite le travail des soldats et participe au succès de leurs missions en étendant leur autonomie,  leur capacité de renseignement et d’intervention mais aussi en participant aux choix tactiques.

Cette innovation passe également par une connectivité accrue des applications disponibles sur le terrain. Les forces armées disposent d’équipements autonomes, capables de communiquer entre eux et de diffuser des informations en temps réel, toujours dans l’objectif d’assister les combattants, de favoriser leur réactivité et de leur offrir une protection plus importante. Cette robotisation du champ de bataille constitue un véritable enjeu pour demain, tant au niveau des performances des équipements que de la protection des soldats.

Pour en savoir plus sur l’innovation infrarouge au service de la protection des populations, qu’elles soient civiles ou militaires, nous vous invitons à télécharger gratuitement notre e-book en cliquant sur le bouton ci-dessous.

ebook

 

Share this article